Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Voie d'accès

L'été, le chat, la poule et quelques envies passagères

31 Juillet 2015, 08:47am

Publié par Sybille de Bollardiere

L'été, le chat, la poule et quelques envies passagèresL'été, le chat, la poule et quelques envies passagères

C'est au coeur de l'été, à l'abri d'une haie qui se veut impénétrable, un puits de lumière et de bleu où l'espace d'un matin, nos rêves se sont croisés. Le chat- solide matou fier de son territoire - est amoureux de la poule. Quand il ne se couche pas aux pieds de la superbe indifférente, il passe des heures à la regarder dans son écrin de fougères. L'imperturbable gallinacée rêve quant à elle, d'être le chat de la maison. Elle envie son aisance, sa liberté d'entrer et de sortir et ne dédaigne pas de jouer les poules gardiennes pour lui voler la vedette. Chacun ici rêve contre nature d'être un autre, ou d'en être aimé. Pour un peu cette cuisine me donnerait des envies d'écrivain et je me vois déjà devant ce tableau d'hortensias avec quelques pages blanches et de quoi écrire. Oui, une envie d'écriture sur le coin de l'évier à moi qui ne fait que passer comme si j'avais encore quelque chose à ajouter...

Voir les commentaires

commentaires

Stage "Ecrire la nature", deux jours dans le Perche

23 Juillet 2015, 15:08pm

Publié par Sybille de Bollardiere

Stage "Ecrire la nature", deux jours dans le Perche

Le samedi 26 et le dimanche 27 septembre 2015 de 10h à 17h.

Chaque séance de l’atelier « Ecrire la nature» commencera par une promenade "jardin sauvage ou jardin élaboré" en fonction du thème choisi. Ce sera l’occasion de découvrir un univers mais aussi un vocabulaire précis et ses propres émotions face aux différents paysages. Dans un deuxième temps, la lecture d'un texte (auteur classique ou contemporain) sera suivie d’une "proposition d'écriture" que chacun écrira à son rythme. Le stage permettra de découvrir des auteurs dans leur rapport étroit avec la nature, (J.J. Rousseau, Proust, Stevenson, Colette, Sollers...) mais aussi d'explorer la richesse et la précision de l'expression littéraire dans ce domaine.

Sur réservation : Tarif 80 € pour les deux jours. Repas sur place

Pour tous renseignements, logement (gites, chambres d'hôtes) :

lapassagere.asso@gmail.com

ou 07 89 68 73 21

Voir les commentaires

commentaires

La Frise, Friesland ou la lumière du nord

22 Juillet 2015, 08:04am

Publié par Sybille de Bollardiere

la Frise, Friesland, Frieslân
la Frise, Friesland, Frieslân
la Frise, Friesland, Frieslân
la Frise, Friesland, Frieslân
la Frise, Friesland, Frieslân
la Frise, Friesland, Frieslân

la Frise, Friesland, Frieslân

Au nord ouest des Pays-Bas, la Frise, Friesland, Frieslân dans la langue frisonne. Une terre de sable et d'argile dessinée par les digues et le temps, une terre d'horizon et de vent où fin juillet l'été s'essouffle déjà. Jamais prairies ne furent plus vertes à mes yeux que celles traversées ces derniers jours, peuplées de hérons, de cigognes et ponctuées du noir des fameux chevaux frisons. Ici prairies et canaux se partagent l'espace horizontal. Tout est visible, sans limite, à fleur d'eau, à fleur de ciel qui lui, se contente de passer, vertigineux. Le ciel, c'est le seul abîme où se perdre, à fleur de peau sous cette lumière du nord où tout ce qui n'est pas essentiel s'efface, disparaît. L'histoire s'écrit aussi sous les toits immenses de tuiles vernies noir des fermes frisonnes, elles filtrent les nuages et le temps sous le maigre rempart d'un rideau de peupliers ou de saules.

Woudsend, Wâldsein en frison
Woudsend, Wâldsein en frison
Woudsend, Wâldsein en frison
Woudsend, Wâldsein en frison
Woudsend, Wâldsein en frison
Woudsend, Wâldsein en frison
Woudsend, Wâldsein en frison
Woudsend, Wâldsein en frison
Woudsend, Wâldsein en frison

Woudsend, Wâldsein en frison

Un village : Woudsend, Wâldsein en frison, parce qu'il y a toujours un endroit dans un voyage où l'on rêve de se poser pour une saison. Ici j'aimerais attendre un hiver blanc pour retrouver d'anciennes images d'enfance et de glace dans le crissement joyeux des dimanches d'hiver. Attendre le printemps et prendre la mer en longeant le canal... Oui j'ai aimé ce village, dans la lumière incertaine d'une fin de journée de pluie, il était plus beau encore.

Zurich en Frise
Zurich en Frise
Zurich en Frise
Zurich en Frise
Zurich en Frise
Zurich en Frise
Zurich en Frise
Zurich en Frise
Zurich en Frise

Zurich en Frise

Plus au nord : dernière nuit à Zurich en Frise. Un temple, son cimetière, un hôtel et quelques maisons blotties sous la digue. Ici le rempart contre la mer a pris de l'altitude, c'est un monument d'où l'on embrasse tout le pays. L'arbre a renoncé, ce n'est pas son territoire, champs d'éoliennes et troupeaux de moutons à perte de vue. Pour le dernier soir, suivre la ligne de crête ivre de vent. Le froid et un soleil rouge dessine la maigre silhouette des iles sur la mer de Wadden : L'horizon s'appelle: Vlieland et Terschelling, premières de ce chapelet de dunes et de sable qui protège la côte des fureurs de la mer du Nord. Demain Amsterdam et retour...

Voir les commentaires

commentaires

Onderdenham

19 Juillet 2015, 04:19am

Publié par Sybille de Bollardiere

Onderdenham, Pays-Bas - juillet 2015Onderdenham, Pays-Bas - juillet 2015Onderdenham, Pays-Bas - juillet 2015
Onderdenham, Pays-Bas - juillet 2015Onderdenham, Pays-Bas - juillet 2015
Onderdenham, Pays-Bas - juillet 2015Onderdenham, Pays-Bas - juillet 2015
Onderdenham, Pays-Bas - juillet 2015Onderdenham, Pays-Bas - juillet 2015Onderdenham, Pays-Bas - juillet 2015

Onderdenham, Pays-Bas - juillet 2015

Voir les commentaires